Player Avatar
Canada

École du jeu

gamer level 4
2262 xp
followers
9

Use my invite URL to register (this will give me kudos)
https://boardgaming.com/register/?invited_by=dalor42
profile badges
Gamer - Level 3
Zealot
The Bronze Heart
I'm a Real Person
recent achievements
Knight
Knight
Give 100 hearts (loyalty points) to a single game
I Love Playin' Games
I Love Playin' Games
Claim that you have played a game today by clicking the "Played Today!" button on a game page 50 times.
The Bronze Heart
The Bronze Heart
Give 10 Bronze Hearts to games that you like.
Gamer - Level 4
Gamer - Level 4
Earn Gamer XP to level up!
Go to the Fresco page
Go to the Alchemists page
Go to the Five Tribes: The Djinns of Naqala page
Go to the Sheriff of Nottingham page
Go to the Forbidden Island page
Go to the Amerigo page
Go to the Euphoria: Build a Better Dystopia page
 
Go to the The Castles of Burgundy page
2 out of 5 gamers thought this was helpful

Je vous présente un jeu de Ravensburger, conçu par notre très cher Stefan Feld. J’ai nommé…. The Castles of Burgundy (et oui, certains l’avaient reconnu suite au dernier indice donné!) Un jeu pour 2 à 4 joueurs dont une partie dure entre 45 et 90 minutes selon le nombre de joueurs. J’ajouterais aussi qu’il s’agit d’un véritable coup de coeur pour ma femme! Avis aux couples de gamers 😉

Dans cet univers, votre but sera de construire le royaume le plus prestigieux autour de votre château de départ. Pour cela, il faudra bâtir, élever du bétail, pratiquer le commerce fluvial, exploiter les richesses du sol, etc. Au final, selon avec le royaume le plus grandiose sera déclaré vainqueur!

Vous aurez, ci-bas, les liens vers les 3 vidéos produites pour vous présenter ce jeu!

Règles abrégées:
https://www.youtube.com/watch?v=YsCNkF-j4G4

Aperçu du gameplay:
https://www.youtube.com/watch?v=5iTylCtasxc

Critique personnel:
https://www.youtube.com/watch?v=qStmHKNTIlc

Facebook:
https://www.facebook.com/ecoledujeu

7
Go to the Rampage page

Rampage

3 out of 6 gamers thought this was helpful

Nous interrompons notre programmation pour vous informer que…

QUATRE MONSTRES ONT ENVAHI MEEPLECITY!!!!

Déchaînés, ces créatures gigantesques arrachent tout sur leur passage, se lancent des véhicules et détruisent des immeubles à grands coups de pattes! Nos caméramans sur les lieux nous rapportent déjà les premières images de citoyens se faisant dévorer, c’est atroce! Journalistes, hommes d’affaire, militaires, blondes, vieillards, même les super héros… personne n’y échappe! Comme si ce n’était pas assez, les monstres semblent tous être différents, avec des pouvoirs et des habilités secrètes uniques! Impossible de trouver leurs points faibles! Le monstre ayant causé le plus de grabuge lors de son passage à MeepleCity sera déclaré grand vainqueur de cette lutte de titans!

Rampage / Terror in MeepleCity est un jeu d’action familial de type “dextérité” par Antoine Bauza et de Ludovic Maublanc publié en 2013 grâce à Repos Production! Je vous présente donc les vidéos qui vous donneront davantage d’informations!

Règles complètes:
https://www.youtube.com/watch?v=gFrpvNqFjv8

Critique personnelle:
https://www.youtube.com/watch?v=VVYfO0TmyLQ

Facebook:
https://www.facebook.com/ecoledujeu

 
Go to the Ghost Stories page

Ghost Stories

[GHOST STORIES]

La terreur et la crainte règnent depuis des centaines d’années sur un village de l’Empire du Millieu. L’urne contenant les cendres du Wu-Feng, un esprit diabolique aux pouvoirs sans limite, a été cachée dans un coin sûr du village, loin des regards. Depuis l’Au-delà, Wu-Feng a réussi à localiser l’emplacement de cette urne. L’ombre de son incarnation, accompagnée d’hordes de créatures maléfiques, tentera de s’en emparer! Les moines Taoïstes, gardiens du village, devront assurer la sécurité de tous.

———————————————————

Ghost Stories est un jeu coopératif d’Antoine Bauza pour 1 à 4 joueurs publié par Repos Production! Vous aurez ici à défendre le village contre des vagues de fantômes et à survivre assez longtemps pour dégommer l’incarnation du Wu-Feng! Selon la légende, avec ses plusieurs niveaux de difficulté ce jeu serait TRÈS difficile à vaincre… qu’en pensez-vous?

———————————————————

Je vous invite à visionner les vidéos ci-dessous et à me partager vos expériences de jeu!!

Règles du jeu:
https://www.youtube.com/watch?v=nK4Es1CVVR0

Critique personnelle:
https://www.youtube.com/watch?v=UZRqvt3BGB8

Facebook:
https://www.facebook.com/ecoledujeu

 
Go to the Codenames page

Codenames

2 out of 6 gamers thought this was helpful

[CODENAMES]
– Spiel des Jahres 2016 –

Un jeu pour 2 à 8 joueurs de Vlaada Chvátil!

Il s’agit d’un jeu d’association d’idées, bref un jeu d’ambiance!
Un jeu publié à l’origine par Czech Games Edition et publié dernièrement en français par l’équipe de IELLO!

Le principe est simple: faire deviner plusieurs mots à son équipe en n’en prononçant qu’un seul! MAIS ATTENTION! Un faux pas va stopper votre tour immédiatement et pourrait même donner une précieuse longueur d’avance à l’équipe adverse ou, pire encore, vous faire tomber nez à nez avec l’assassin sans pitié!

Règles complètes:
https://www.youtube.com/watch?v=qM6V5w7q4H0

Critique personnelle:
https://www.youtube.com/watch?v=bvndA4Ej0Fo

Facebook:
https://www.facebook.com/ecoledujeu

9
Go to the Blood Rage page

Blood Rage

89 out of 127 gamers thought this was helpful

WARNING: This post contains french! 🙂

——————

Aux yeux des Vikings, la seule bonne façon de mourir était de périr au combat! Vaincus ou défaits, les combattants iront tous au Valhalla! Ces peuples nordiques croyaient effectivement que les morts iraient rejoindre différents endroits célestes selon la façon dont ils étaient passés de vie à trépas. Votre clan écrira-t-il l’Histoire? Votre clan se démarquera-t-il par la gloire obtenue à travers les âges? Jouer une partie de Blood Rage est l’unique façon de le savoir!

Quel jeu!
Après le premier draft, on a l’impression d’être un peu perdu, on ne sait pas trop si on a fait de bon choix de cartes, si on mise sur les bonne stratégies, on ignore ce qui donne des points, on pense uniquement à maximiser notre présence militaire sur le plateau… et on se plante! Après une première partie complète, on a l’impression que certains trucs sont débalancés et que le jeu repose sur le hasard et le chaos. FAUX! Il faudra donner une seconde chance au jeu si c’est le sentiment que vous avez ressenti, car dès la deuxième partie, on saisi beaucoup mieux l’enjeu et on commence à connaître les cartes. On pourrait le comparer grossièrement à Kemet, surtout pour l’aspect d’area control et de cartes à mettre en jeu lors des phases de combat. Toutefois, la ressemblance s’arrête là. Ce n’est pas toujours la victoire au combat qui vous rapportera le plus de points dans Blood Rage. Vous l’apprendrez bien assez vite!

Je me permet de partager ici deux de mes vidéos où j’expose le jeu et ses règles en français et où je discute plus en profondeur de mon avis sur ce dernier (en plus de vous montrer les figurines)!

Règles:
https://www.youtube.com/watch?v=jJ_NZIyL_1E

Avis personnel:
https://www.youtube.com/watch?v=d4h9Ln1repo

8
Go to the Takenoko page

Takenoko

56 out of 65 gamers thought this was helpful

Takenoko!
Un excellent jeu familial, offrant une expérience de jeu plutôt amusante!
Un jeu simple à apprendre, pas du tout agressif, de 2 à 4 joueurs, d’une durée approximative de 30-40 minutes!

Grosso modo:
– Un jardinier qui veut, plus que tout au monde, faire pousser du bambou!
– Un panda AFFAMÉ qui dévore tout le bambou sur son chemin!
– Une météo toujours imprévisible qui changera vos plans et ceux de vos adversaires!
– Un empereur qui cherche le joueur pouvant obtenir le plus de points de mérite!

Je vous laisse les 3 vidéos disponibles pour ce jeu, et j’espère que vous y trouverez votre compte!

Version abrégée: https://www.youtube.com/watch?v=m_wDrutX7qg
Règles complètes: https://www.youtube.com/watch?v=u0tni86sE0E
Avis personnel: https://www.youtube.com/watch?v=rtkdlMgoX6k

9
Go to the CV page

CV

82 out of 116 gamers thought this was helpful

[WARNING]
Mostly for french people!

———————–

Aujourd’hui, on se pose des questions existentielles!

Que ce serait-il passé si…
Si vous étiez devenu rédacteur pour Wikipédia lors de votre adolescence?
Si vous vous étiez marié?
Si vous aviez gagné le gros lot?
Si vous aviez investi dans un fond de pension?
Si vous aviez obtenu un doctorat?
Si vous aviez eu des jumeaux?
Si vous aviez été un fervent activiste?
Vous aurez la réponse en jouant à CV!

Je vous partage les liens vers deux vidéos produites sur ce petit jeu de collections de cartes et de dés (style yahtzee!)

https://www.youtube.com/watch?v=l8HNS5ZMSeE
CV – Version abrégée

https://www.youtube.com/watch?v=K-aUuYZxyIU
CV – Avis personnel

 
Go to the Ticket to Ride page

Ticket to Ride

46 out of 56 gamers thought this was helpful

English Translation:

Review Title – Everyone on board!

And why not a small gateway game! Want to tour North America or Europe, your family and friends? No need to go very far! Simply go to any good games dealer near you to purchase the highly acclaimed Ticket to ride! Here are two videos that will, I am sure, give you the necessary to be able to play fast! Everyone on board!

Les Aventuriers du rail – Version abrégée

Les Aventuriers du rail – Avis personnel

——————-

Since the game’s release in 2004, which was critically acclaimed, Days of Wonder has published three additional boxes. Here I talk about games “stand-alone”. Not expansions, these are three games that essentially keep the same mechanics, the same theme, but with a different atmosphere and additions. So you possibly have the chance to meet the European versions shop (additions: ferries, garres, tunnels), Märklin (additions: passenger and freight) or Scandinavia (addition: Version 2-3 players). Subsequently, a portable version of the game has also emerged: The card game. And of course, there are a variety of digital versions of the game on any console. Added to this are the (I think) 13 official expansions of the game. To play them, you have to have a copy of the base game as it comes added.

Ticket to Ride is a simple game that can be played with family, friends, a couple, with your children, with your grandparents, etc. Its implementation is fast and its rules are brief and concise. As an introduction to modern games, I highly recommend it.

Original:
Et pourquoi pas un petit gateway game! Envie de faire le tour de l’Amérique du Nord ou de l’Europe votre famille et amis? Pas besoin d’aller très loin! Rendez-vous simplement chez n’importe quel bon marchand de jeux de société près de chez vous pour faire l’acquisition du très acclamé Ticket to ride! Voici 2 vidéos qui sauront, j’en suis persuadé, vous donner le nécessaire pour être en mesure de jouer rapidement! Tout le monde à bord!

———————————————————

Depuis la sortie du jeu en 2004 qui été acclamé par la critique, Days of Wonder a fait paraître 3 boîtes supplémentaires. Ici, je parle de jeux “stand-alone”. Ce ne sont pas des expansions, ce sont 3 jeux qui gardent sensiblement les mêmes mécaniques, le même thème, mais avec une ambiance différentes et des ajouts. Vous aurez donc possiblement la chance de croiser en boutique les versions Europe (ajouts: ferries, garres, tunnels), Märklin (ajouts: passagers et marchandises) ou Scandinavie(ajout: version 2-3 joueurs). Par la suite, une version portative du jeu a également vu le jour: Le jeu de cartes. Et évidemment, il existe une panoplie de versions numériques du jeu sur toutes consoles confondues. À cela s’ajoutent les (je crois) 13 expansions officielles du jeu. Pour jouer à celles-ci, il faut avoir une copie du jeu de base puisqu’elle viennent s’y ajouter.

Les Aventuriers du rail est un jeu simple qui peut se jouer en famille, entre amis, en couple, avec vos enfants, avec vos grand-parents, etc. Sa mise en place est rapide et ses règles sont brèves et précises. En guise d’introduction aux jeux de société modernes, je vous le recommande fortement.

7
Go to the Sheriff of Nottingham page
76 out of 85 gamers thought this was helpful

Résumé des règles en vidéo:
https://www.youtube.com/watch?v=HdK3xfMRCV0

Avis personnel en vidéo:
https://www.youtube.com/watch?v=DlgQH-01uIk

Un jeu de bluff, de manipulation et de traîtrise! Mentir en plein visage de votre meilleur amis n’aura jamais été aussi satisfaisant!

Il y a quelques temps, les marchands avaient la tâche facile. Ils pouvaient vendre les marchandises de leur choix librement. Mais depuis que le Prince Jean est sur le trône, il a décidé de réserver certaines marchandises à son usage personnel seulement! C’est comme ça que des biens comme le poivre, la soie ou l’hydromel sont devenu illégal au village! La vente et la distribution de ces ressources sont hautement interdites! Pour s’assurer que les marchands se soumettent aux nouvelles réglementations, le Prince Jean a chargé le Sheriff de Nottingham de s’assurer de fouiller les caravanes de marchandises entrant dans le royaume! Sera-t-il un sheriff intègre, ou corruptible? Les marchands, quant à eux, seront-ils honnêtes, menteurs ou manipulateurs? C’est à vous de décidez puisque vous jouerez les deux rôles!

Trève de préambule! Comment joue-t-on? Je vous encourage à visionner la vidéo que j’ai publié au début de ce message pour des explications claires avec un support visuel! Sinon, grosso modo, vos options sont différentes selon le rôle que vous jouez.

Actions des marchands:
– Acquisition des marchandises (piocher et défausser des cartes)
– Choisir les marchandises que nous tenterons de faire entrer au royaume
– Déclarer au Sheriff ce que nous avons dans notre inventaire (VOUS POUVEZ MENTIR!)
– Récolter l’argent du dédommagement/Payer l’argent de l’amende
– Placer la marchandise qui n’a pas été confisqué sur son marché

Actions du Sheriff:
– Observer ce que les marchands acquièrent/défaussent comme marchandises
– Écouter les déclarations de chaque marchand
– Décider qui passera à l’inspection et qui s’en sauvera
– Récolter l’argent de l’amende/Payer un dédommagement

En gros, c’est tout! Une fois qu’un tour est terminé, c’est à un autre joueur de jouer le rôle du Sheriff et l’ancien Sheriff joue maintenant le rôle de son marchand! Le jeu se termine une fois que tous les joueurs ont mis les bottes du Sheriff 2 fois. On effectue ensuite la compilation des points selon les ressources/contrebande que nous avons à notre marché.

Il existe une application gratuite qui permet de faire la compilation des points beaucoup plus rapidement qu’avec un papier et un crayon ou avec des échanges de pièces d’argent. L’application vient aussi avec une fonction qu’on peut activer ou non afin de créer une ambiance sonore au cours de la partie! Je vous encourage à y jeter un oeil 😉

9
Go to the Five Tribes: The Djinns of Naqala page
67 out of 75 gamers thought this was helpful

Aperçu des règles et mécaniques de jeu en vidéo:
https://www.youtube.com/watch?v=FzLQi9gHZtE

Avis personnel sur le jeu en vidéo:
https://www.youtube.com/watch?v=QNln30nSBmE

Aperçu du gameplay en vidéo:
https://www.youtube.com/watch?v=7K8QkIUKj00

Bienvenue au pays des mille et une nuits
Vous et vos hommes faites route depuis déjà plusieurs jours. La chaleur est accablante et l’eau commence à se faire rare. Au beau milieu du désert, votre convoi de caravanes avance tranquillement. Enfin, vous arrivez à destination. Devant vous se dresse l’immense palais de Naqala. On vous informe rapidement que les rumeurs que vous aviez entendues s’avèrent vraies : le vieux sultan est mort. Il faut absolument en nommer un nouveau afin de rétablir le chaos qui règne maintenant sur le royaume. Les orales se sont consultés et avaient prédit la venue d’étrangers, aspirant au trône. L’un d’entre eux sera le futur sultan! Mais pour se faire, vous devrez prouver votre valeur en gagnant la faveur des cinq tribus établies dans le royaume. Peut-être préférerez-vous démontrer votre grande influence en collectionnant les richesses du pays? Les plus téméraires d’entre vous n’auront pas peur de faire appel aux rituels d’invocations dans le but d’asservir les puissants djinns des temps anciens! Prenez garde, car vous ne serez pas seuls dans cette lutte vers le pouvoir.

Qu’est-ce donc que ce jeu?
Five Tribes s’inspire d’une mécanique que je qualifierais de « placement d’ouvriers inversé » pour les novices, ou d’ « area control ». Pour ceux qui sont familiers avec le jeu africain de type macala nommé « Awalé », sachez que le principe de déplacement se rapproche beaucoup de ça! Il y a un certain aspect d’enchères à prendre en compte également au début de chaque tour. Ce sera plus clair lorsque j’expliquerai comment y jouer. À noter que le thème du jeu est bien représenté, autant par l’esthétique que par les composantes du jeu. Dès que vous aurez mis en place le tout, vous aurez l’impression d’avoir été transporté en plein cœur d’une ancienne civilisation orientale avec des chameaux à vos côtés, des palmiers et des palais se dessinant dans le paysage. Le vainqueur est celui qui, en fin de partie, à amasser le plus d’influence (points de victoire) auprès des 5 tribus de Naqala. Et sachez qu’il y a une panoplie de moyens d’obtenir des points dans ce jeu!

Comment y joue-t-on?
Mise en place
Avant de débuter la partie, vous aurez à mettre en place le jeu. 30 tuiles différentes se trouvent dans la boîte, vous devrez les placer sur la table de façon à former un rectangle de 5×6 tuiles. Le positionnement des tuiles se fait de façon aléatoire, vous aurez donc une « planche de jeu » différente à chaque fois. Par la suite, vous choisirez une couleur parmi les quatre disponibles et amasserez les chameaux (je crois que ce sont plutôt des dromadaires!) ainsi que le pion indicateur de tour de couleurs correspondantes. Placez les pièces de monnaie, la plaque du « turn order » et celle des enchères, tous les palmiers et les palais à un endroit accessible à tous, car vous aurez à les partager lors de la partie. Vous trouverez aussi dans la boîte deux sortes de cartes : les ressources et les djinns. Après les avoir bien mélangés, vous pourrez les disposer sur le côté de la planche de jeu de la façon suivante. Ressources : 9 cartes faces visibles, le reste du paquet faces cachées. Djinns : 3 cartes faces visibles, le reste du paquet faces cachées. Finalement, il ne reste qu’à placer la multitude de meeples que vous trouverez dans un sac de velours noir. Rien de plus simple! Vous plongez la main dans le sac et en retirez 3 meeples au hasard. Vous les déposez ensuite sur une tuile du jeu, et vous procédez à nouveau jusqu’à ce que vous soyez à court de petits personnages de bois! Donnez 45$ à tous les joueurs et une fois que tout ça est en place, vous pouvez débuter!

Premier tour
Afin de déterminer le premier à jouer, vous aurez à effectuer une enchère au début de chaque tour. À tour de rôle, vous aurez à miser un certain montant de monnaie pour déterminer l’ordre de jeu. Pour cela, une plaquette est à votre disposition.

Deux joueurs ne peuvent miser le même montant, à l’exception de la case « 0 » qui peut accueillir 3 joueurs. Je vous donne un exemple possible avec la photo ci-haute. Le joueur bleu place son pion sur le premier 0 (celui du bas), il ne paye donc rien mais s’assure de jouer en dernier. Le joueur orange décide aussi de ne rien miser, il place donc également son pion sur le premier 0 (celui du bas). Le pion qui était déjà en place doit suivre la flèche, le pion bleu se déplace donc sur le 0 supérieur. Le joueur noir décide de miser 3 pièces de monnaie, en espérant être le premier joueur, il place donc son pion a cet endroit et débourse la mise. Le joueur rose est le dernier à choisir sa mise. Il décide de miser 5 pièces de monnaie et s’assure ainsi le premier tour de jeu! S’il avait voulu jouer en second, il aurait pu placer son pion sur le premier 0 encore, ne rien débourser, et déplacer les 2 autres pions en suivant la flèche. Une fois que le tour de jeu est déterminé, on place les pions sur la petite plaquette de turn order et c’est suivant cet ordre qu’au prochain tour, les joueurs placeront leurs mises à nouveau. La phase enchère est terminée!

Le jeu peut enfin réellement commencer! Normalement, quand vous jouez un jeu de placement d’ouvriers, vous avez des ouvriers que vous assignez à différents endroits. Ici, dans Five Tribes (et c’est ce qui lui donne une touche si particulière), c’est un peu le contraire. Vous aurez à choisir l’une des 30 tuiles composant le jeu et à prendre tous les meeples s’y trouvant (automatiquement 3 au premier tour) dans vos mains. Il faudra ensuite les redistribuer sur la planche de jeu en respectant 3 règles : 1- vous ne pouvez pas déposer un meeple sur une tuile où vous en avez déjà déposé un dans le même tour (à moins d’avoir 5 meeples ou plus dans les mains) 2- vous devez les redistribuer en vous déplaçant de tuiles en tuiles voisines (distribuer 1 meeple par case) 3- le dernier meeple déposé doit obligatoirement être distribué sur une tuile où un meeple de la même couleur est déjà présent. La phrase déplacement est terminée!

Puis, on active l’habilité de la tribu concernée (dépendant de la couleur du dernier meeple déposé sur le jeu). Dans Five Tribes, il y a 5 tribus. Chaque tribu est représentée par un meeple de couleur différente. Voici donc les habilités en question selon la tribu concernée :

Les sages (meeples blancs) : utilisés pour rapporter invoquer de puissants djinns si vous décidez de les utiliser OU conservés pour gagner des points en fin de partie (2pt/meeple inutilisé)
Les vizirs (meeples jaunes) : conservés pour gagner des points en fins de partie (1pt/meeple + points bonus pour les joueurs en ayant le plus)
Les bâtisseurs (meeples bleus) : utilisés pour rapporter des pièces d’or
Les marchands (meeples verts) : utilisés pour rapporter des cartes ressources
Les assassins (meeples rouges) : utilisés pour tuer un membre d’une tribu sur le plateau de jeu où appartenant à un joueur

Lorsqu’on active l’habileté de la tribu concernée, vous allez prendre en main tous les meeples dont la couleur correspond à celui que vous venez de déposer (automatiquement, vous en aurez au moins deux, si vous avez bien suivis les règles jusqu’à présent!) Seulement le DERNIER meeple déposé vous permet d’activer une habileté. C’est pourquoi vous croiserez peut-être des tuiles avec 2 ou même 3 meeples d’un même couleur qui n’ont toujours pas été ramassé! Si en récupérant les meeples, vous videz la tuile (par exemple, en déposant un meeple bleu sur une case ne comportant que deux autres meeples bleus, en les ramassant pour activer leur habileté, la tuile devient vide), vous prenez possession de ce terrain! Vous y placez donc l’un de vos chameaux pour aviser les autres joueurs que cette région est votre propriété. Finalement, le jeu peut effectuer l’action illustrée au bas de la tuile où il a terminé son tour (il y a cependant 2 actions obligatoires). À ne pas mélanger avec les habiletés des tribus! Ce sont deux choses totalement différentes. Selon la région où vous terminerez votre tour, les actions possibles sont : planter un palmier (rapporte 3 points en fin de partie), construire un palais (rapports 5 points en fin de partie), acheter des ressources parmi celles faces visibles ou invoquer un djinn s’il a le nombre de sages (meeples blancs) nécessaires pour effectuer le rituel. La phase d’activation est terminée, au même titre que le tour de ce joueur!

Une fois que tous les joueurs ont joué, on reprend le second tour avec la phase enchère! Grosso modo, il s’agit des possibilités s’offrant à vous pour un tour normal. Les tours suivants ressembleront toujours à cela, sauf si vous avez des djinns qui sont sous vos ordre. À tout moment lors de votre tour, vous pourrez les activer (certains sacrifices seront parfois nécessaires pour cela) pour obtenir divers avantages : obtenir des cartes ressources, protection de vos meeples contre les assassinats organisés par vos compétiteurs, augmenter la notoriété de vos sages (blancs) ou vizirs (jaunes) en fin de partie pour marquer encore plus de points, etc. Vous avez, plus bas ici, des images illustrant les cartes ressources et djinns.

Dernier tour
Il y a deux scénarios possibles qui peuvent déclencher la fin de la partie. Premièrement, s’il n’y a plus aucun déplacement de meeples possibles sur les terrains adjacents. Deuxièmement, si un joueur réussi à placer tous ces chameaux (en prenant possession des territoires). La partie se termine aussitôt que l’un de ces scénarios se présente. Il est donc possible que vous ne puissiez pas jouer lors du dernier tour. Si tel est le cas, vous enchaînez à la dernière étape du jeu!

Compilation des points
Comme je l’ai précisé au début de cette critique, il existe plusieurs moyens de faire des points dans ce jeu! Il est donc difficile de savoir sur quoi vous baserez votre jeu, mais ça amène justement son lot de stratégie et de rejouabilité. Alors, pour vous aider à compiler les points, les designers ont prévus (heureusement) un calepin de feuilles avec une légende exposant de façon claire ce qui rapporte des points et combien (image plus bas). À titre informatif, je vous avise que les éléments suivants rapportent des points en fin de partie : le nombre de vizirs inutilisés, le nombre de sages inutilisés, le nombre de pièces de monnaie, le nombre de cartes de ressources différentes que vous possédez (il en existe 9 types), les points attribués aux terrains que vous possédez, les points attribués aux djinns qui sont sous vos ordres, le nombre de palmiers plantés sur vos terrains, le nombre de palais construits sur vos terrains.

Mon avis personnel
Five Tribes s’est démarqué des autres jeux de 2014 par son originalité. C’est d’ailleurs ce qui nous saute au visage dès la première partie! C’est un jeu que je recommande aux joueurs qui veulent expérimenter un nouveau style de mécanique. Pour des novices, il faut prévoir un minimum de 20 minutes pour expliquer les règles du jeu et peut-être même quelques tours afin de s’assurer qu’ils auront bien compris. Vous voudrez peut-être prévoir un peu plus de temps lors de votre soirée de gaming pour une seconde partie, car vos invités voudront certainement rejouer une fois qu’ils auront compris les rudiments! Ce que j’apprécie particulièrement du jeu, outre son originalité, c’est son imprévisibilité. À de nombreuses reprises, lors de certaines parties, je croyais que j’étais loin derrière, qu’il serait impossible pour moi de remporter la partie. Mais l’étape de compilation de points apporte son lot de surprises et au final, à votre grand étonnement, c’est vous qui remportez le jeu! Tant que vous n’avez pas compté les points, il est pratiquement impossible de savoir qui sera couronné Sultan de Naqala! Pour certains, c’est un désavantage, mais personnellement, j’aime bien les surprises.

C’est aussi un jeu qui nécessite quelques réflexions afin de réfléchir à l’option la plus efficace pour vous à ce moment précis de la partie. Je vous déconseille de toujours chercher les combinaisons optimales, vous chercherez beaucoup trop longtemps et cela risque d’étirer la partie au grand déplaisir de vos invités. Les combinaisons possibles sont tellement nombreuses que vous n’aurez jamais une partie identique. Après quelques parties, vous aurez déjà amélioré vos coups. Vous comprendrez mieux le potentiel de chaque tribu. L’esthétique des cartes de djinn est tout simplement époustouflante. Seulement en leur jetant un coup d’œil, on peut s’imaginer toutes sortes de légendes et d’histoire ayant traversées les âges. C’est d’ailleurs quelque chose qui aurait pu être intéressant pour rajouter encore plus de profondeur au thème : quelques récits sur les djinns. À défaut d’avoir un petit background, les djinns ont leur propre aide-mémoire pour aider les joueurs à bien comprendre chacun de leurs pouvoirs, qui sont uniques. Il faut aussi que je vous parle d’un gros avantage selon moi, quelque chose de bien important pour un jeu de ce prix (parce qu’avouons-le, ce n’est pas donné) : le *************! Pas de fouillis dans la boîte de jeux! Tout à sa place et lorsqu’on range, tout ferme à la perfection. C’est mon côté « obsessif de l’ordre » qui parle ici.

Vous devez aussi savoir que le jeu se joue également à deux joueurs. C’est un aspect qui est parfois recherché par certains joueurs dont moi le premier! Il faut savoir qu’une partie à deux joueurs est beaucoup moins riche en interactions. Vous aurez d’ailleurs 2 pions au lieu d’un seul comme c’est le cas pour une partie à trois ou à quatre joueurs. Vous aurez donc à miser deux fois lors de la phase d’enchère, mais vous aurez la possibilité de jouer deux fois également. *Ma conjointe et moi avons décidé de jouer avec une petite variante lorsque nous jouons à deux joueurs. Au lieu d’utiliser les mises de pièces, nous utilisons un dé pour déterminer l’ordre de jeu. Même si les interactions seront plus limitées, l’aspect stratégique sera bonifié lors d’une partie à deux puisque vous aurez à réfléchir à votre prochain tour. Vous aurez peut-être la chance de jouer 2 fois d’affilé et il serait donc avantageux pour vous de vous « positionner » en vue de votre second tour!

Du côté négatif, que puis-je dire… Ah oui! Ce ne sont pas des chameaux, ce sont des DROMADAIRES! Les chameaux ont DEUX bosses! Haha! Plus sérieusement, il y a un détail avec lequel j’accroche à chaque partie jouée. Je trouve que le système d’enchère ne colle vraiment pas au thème. J’ai de la difficulté à l’expliquer, et je le trouve imparfait. En terminant, je reviens sur le cas des djinns. Certains pouvoirs laissent place à l’interprétation et ne sont pas expliqués de façon très précise. C’est dommage puisque même en consultant les règles, impossible d’en être certain.

10
Go to the Fresco page

Fresco

83 out of 105 gamers thought this was helpful

Gameplay du jeu en vidéo:
https://www.youtube.com/watch?v=S1doTs5Gy-E

Version abrégée des règles en vidéo:
https://www.youtube.com/watch?v=tiybIr0fsXQ

Fres-Quoi?
Fermez les yeux. Imaginez-vous faire un bond en arrière dans le temps de 500 ans! Ouvrez les yeux. Devant vous se dresse une majestueuse cathédrale digne des meilleures architectures de l’époque de la Renaissance. Vous avancez de quelques pas et vous voyez l’évêque qui vous fait signe d’entrer. Il vous fait visiter les lieux, vous pointe la grande fresque ornant le plafond et précise qu’il attend des invités de renom. Il faut absolument redonner à la fresque, visiblement en piètre état, son éclat d’antan! L’évêque vous presse de revêtir votre tablier et de vous armer de votre arsenal de pinceaux et de peintures, car vous ne serez pas le seul peintre à vouloir l’impressionner.

Qu’est-ce donc que ce jeu?
Fresco est un jeu de placement d’ouvriers où l’on doit planifier ses actions, anticiper les mouvements des adversaires et… peindre ! Le but du jeu sera d’obtenir plus de points de victoire (que l’on peut associer au niveau de reconnaissance de l’évêque) que vos adversaires. Pour se faire, il faudra entre autres peindre des sections de la grande fresque. Le thème de Fresco est captivant et immersif. Dans la boîte du jeu version originale, on retrouve déjà 3 expansions de base dont je vous reparlerai un peu plus loin.

Comment y joue-t-on ?
Le tableau de jeu possède deux côtés. Au recto se trouve le tableau de jeu pour 2 ou 3 joueurs, et au verso se trouve le tableau de jeu avec quelques petits ajouts pour 4 joueurs. Après avoir sélectionné une couleur parmi celles disponibles (bleu, rouge, vert et jaune) et mis en place les composantes, vous serez prêts à commencer à jouer.

Premièrement, et c’est ce qui m’a séduit dès le départ, c’est le système du « turn order ». Vous aurez à choisir à quelle heure vos assistants vont se lever pour aller effectuer toutes les actions que vous prévoyez faire aujourd’hui. Les amateurs de jeux auront déjà vu des systèmes semblables dans Viticulture, par exemple. Le principe est simple : plus vous vous levez tôt, plus grandes sont vos chances de jouer le premier. Vous aurez toutefois quelques désavantages comme un moral qui diminue puisque vos assistants seront grognons et des prix au marché plus élevés puisque les boutiques viennent d’ouvrir.

Deuxièmement, vous aurez à prévoir toutes les actions que vos assistants auront à faire pendant votre tour. Cinq destinations sont possibles pour vos cinq petits meeples. Cette étape se déroule secrètement et les autres joueurs ne pourront savoir ce que vous avez planifié qu’au moment du dévoilement.

Troisièmement, c’est l’heure de dévoiler votre jeu ! Simultanément, les joueurs écartent leur petit paravent afin que tous puissent voir ce qu’ils ont planifié. Le premier joueur – celui qui s’est levé le plus tôt ce tour-ci – joue d’abord. Premier arrêt, le marché ! C’est ici que le joueur dont c’est le tour décide des couleurs de peinture qu’il désire acheter. N’oubliez pas que plus vous vous levez tôt, plus celles-ci seront coûteuses ! Une fois que tous les joueurs ont effectué leurs actions au marché, nous passons au second arrêt, la cathédrale. Pour chaque assistant placé ici, vous aurez la possibilité de restaurer une section de la fresque, à condition d’avoir en votre possession la peinture nécessaire. Vient ensuite la troisième action possible, le studio. C’est ici que vos assistants pourront peindre des toiles qu’ils pourront vendre et ainsi vous rapporter un revenu décent. Si vous avez envoyé un assistant au quatrième lieu, celui-ci se dirigera vers l’atelier pour y effectuer des mélanges de peinture. C’est en mélangeant des cubes de couleurs primaires ensemble que vous aurez la possibilité d’obtenir des cubes de couleurs secondaires. Finalement, si vos assistants se sont levés très tôt, voilà votre chance de leur remonter le moral en les envoyant au théâtre.

Quatrièmement, une fois que tous les joueurs ont effectué leurs actions, c’est la fin du tour. Chaque joueur reçoit 1 thaler pour chaque tuile restaurée à la cathédrale et on distribue de nouvelles peintures au marché. On détermine l’ordre selon lequel les joueurs décideront de leur heure de lever. Pour ce faire, il faut procéder par ordre croissant des positions sur l’échelle des scores. Le joueur ayant le moins de points sera celui à décider de l’heure de son réveil-matin en premier alors que celui qui est en tête sera le dernier à décider. Il est donc parfois stratégique de renoncer à quelques points pour avoir la priorité au prochain tour !

Finalement, la partie se termine au bout d’environ 60 minutes. Comment savoir que c’est la fin ? C’est facile. Dès qu’il reste 6 tuiles ou moins à restaurer sur la fresque, le dernier tour est annoncé. Les joueurs devront donc retourner leur plaquette de planification des actions. Cela entraîne deux changements importants : il n’y a pas de revenu à la fin du dernier tour, et on a la possibilité de visiter la cathédrale deux fois plutôt qu’une. Une fois au début de la journée, après les courses au marché, et une autre fois à la fin de la journée, après avoir fait vos mélanges de peinture. Lors du dernier tour, nous n’avons donc plus la possibilité d’aller au théâtre. Juste avant le décompte final du score, chaque joueur marque 1 point de victoire pour 2 thalers (par exemple, 20 thalers en fin de partie rapporteraient 10 points de victoire supplémentaires). Le joueur ayant le plus de points est déclaré grand vainqueur. Vous pouvez ensuite remettre en place le jeu pour une seconde partie 😉

En voulez-vous des expansions ?
En v’là ! Comme je le disais précédemment, le jeu de base vient avec les trois premiers modules qui peuvent être ajoutés ou retirés comme bon vous semble. Voici un bref aperçu des changements « in game » :

Module 1 : Les portraits
Ce module a un impact sur le studio. Normalement, chaque assistant désigné pour peindre des portraits vous rapportait simplement 3 thalers. Maintenant, vous avez le choix de prendre l’argent ou un petit bonus (instantané ou constant). Ceci introduit également une nouvelle condition de fin de partie : dès qu’il ne reste que 2 cartes dans le paquet et qu’elles sont dévoilées, le dernier tour est amorcé. Ce module ajoute donc 18 cartes-privilèges, se met en place rapidement et n’a pas un impact déstabilisant sur le jeu.

Module 2 : Les commandes de l’évêque
Ce module a un impact sur les actions effectuées à l’atelier. Un peu comme le module des portraits, les commandes de l’évêque sont une action supplémentaire qu’il est possible d’effectuer si vous envoyez un assistant à l’atelier. Chaque tuile de la fresque que vous restaurez a de petites taches de peinture à l’endos. Lorsque vous réussissez à réunir trois taches de la même couleur, vous avez ce qu’il faut pour honorer une commande de l’évêque. Chaque commande réalisée vous rapportera des points de victoire instantanément ainsi que des cubes de couleurs à tous les tours. Vous devrez par contre faire une croix sur le revenu que vous rapportaient les tuiles restaurées que vous avez utilisées. Le premier joueur à réaliser la commande d’une couleur recevra plus de points que la seconde personne à réaliser la commande de la même couleur. Hmm, ça ne semble pas très clair… Allons-y avec un exemple. Le joueur 1 a restauré 3 tuiles sur lesquelles se trouve une tache de couleur violette. Il décide de réaliser la commande de l’évêque concernant la couleur violette. Puisqu’il est le premier à réaliser cette commande, il marque 10 points. Le joueur 2 a également restauré 3 tuiles semblables (violet) et décide aussi de réaliser une commande de l’évêque. Puisqu’il est le second joueur à honorer cette commande, il ne marque que 7 points. Ah, voilà qui est mieux expliqué ! Ce module introduit 12 tuiles « commandes ».

Module 3 : Les couleurs tertiaires
Ce module amène des modifications à l’atelier. Normalement, chaque assistant envoyé à l’atelier vous permettait de faire 2 mélanges de couleurs primaires (rouge, bleu, jaune) pour créer des couleurs secondaires (bleu, orange, violet). Ce module introduit deux nouvelles couleurs tertiaires : le rose (violet + rouge) et le brun (bleu + orange). Vous pourrez également introduire à la fresque 7 nouvelles tuiles à restaurer contenant les nouvelles couleurs, et rapportant également plus de points que les précédentes.

Comme vous l’avez lu dans la fiche du jeu, 10 expansions de ce jeu sont disponibles à ce jour. Elles sont toutes plus originales et uniques les unes et que les autres et, selon moi, elles rendent le thème du jeu encore plus profond. Certaines d’entre elles ne changent pas beaucoup l’expérience de jeu alors que d’autres changeront complètement vos stratégies habituelles ! Ces modules sont en vente en paquets de 3, à l’exception de ceux qui viennent avec le jeu de base et du module 7 qui se vend individuellement. Depuis 2014, il y a la possibilité d’acheter la « Big Box » de Fresco qui comprend toutes les expansions + un petit bonus surprise. Avec toutes ses possibilités, libre à vous de créer vos propres parties personnalisées de Fresco en sélectionnant vos modules préférés ou ceux qui représentent le plus grand défi pour vous !

Ma critique personnelle
Vous l’aurez sans doute deviné en faisant la lecture de mon descriptif du jeu : je trouve ce jeu complètement génial. Mon avis aurait peut-être été différent si je n’avais pas fait l’acquisition de la Big Box dès le départ. Je ne vous le cacherai pas, le jeu de base (sans le moindre module en place) est plutôt simple. Si vous organisez une soirée-jeu avec des amis novices, 10 minutes suffiront pour leur expliquer le jeu. À la limite, après le premier tour, ils auront saisi l’essentiel et seront même en position de vous battre à votre propre jeu ! Si ce n’est qu’avec cette version que vous jouez, il se peut que le jeu vous semble répétitif. Vous avez donc la possibilité de joueur au jeu de base en famille ou avec des néophytes pour ensuite, après une partie ou deux, les introduire à de nouveaux modules. Je vous avertis tout de suite : ils en redemanderont 😉

Un autre point qui est particulièrement important à mes yeux est le fait qu’il soit possible d’y jouer à 2 joueurs. Le livret d’instructions mentionne très clairement ce qui doit être modifié dans votre manière de jouer si vous n’êtes que 2 joueurs. Contrairement à d’autres jeux où cette option n’est pas aussi attirante que le jeu à 3-4 joueurs, ici je n’y vois presque aucune différence. Peu importe le nombre de participants, le jeu demeure toujours aussi intéressant. Vous serez également peut-être surpris d’apprendre qu’il s’agit du jeu préféré de ma femme, qui était d’abord bien sceptique à l’idée de cet achat. Je crois que lors des deux semaines qui ont suivi notre achat, nous avons joué un minimum d’une partie tous les jours. C’est peu dire…

Oh ! J’ai failli oublier. Il est toujours possible pour n’importe quel joueur de « revenir dans la partie ». C’est-à-dire que même si votre adversaire peint la tuile que vous aviez prévu de restaurer, il sera toujours possible pour vous de marquer des points ailleurs ou autrement. C’est particulièrement vrai si vous jouez avec des modules qui permettent de marquer des points d’une autre façon qu’en restaurant la fresque du plafond de la cathédrale. Comme vous le savez, cette grosse boîte (43.2 x 31.5 x 10.2 cm) contient le jeu de base + 10 modules supplémentaires. Ce serait donc très difficile de s’y retrouver si les designers n’avaient pas fourni un thermo-formage dans la boîte. Heureusement, les différentes séparations de la boîte vous permettent de tout ranger. Le seul petit problème, c’est que la Big Box vient avec un peu plus de 550 composantes de toutes sortes et AUCUNE suggestion pour ranger le tout dans les différents compartiments. Vous devez donc trouver un moyen de ranger tout ce beau matériel de façon stratégique, ordonnée, et de manière à être facilement capable de trouver les modules que vous désirez utiliser lorsque vient le temps de mettre le jeu en place.

× Visit Your Profile